SURISTATLe portail des enquêtes en ligne et de l'analyse de donnéesSuristat
 Suri qui ? MéthodologieMédiaRessources
Site en français
English website
 
 Espaces dédiés
Bloqué(e) dans le cadre d'une de vos études ou de vos recherches ? Besoin de vous rafraîchir la mémoire ou de vous perfectionner ?
L'information ou l'outil dont vous avez besoin est sans doute sur Suristat !
 
IdentifiantMot de passe 
Accueil > Méthodologie > Concevoir > La rédaction du questionnaire > Le ciel à la forme de la fenêtreS'inscrire

Le ciel à la forme de la fenêtre

Paradoxalement, nous ne découvrons, jamais que ce que nous connaissons déjà. Christophe Colomb a embarqué pour les Indes qu’il a découvertes en accostant. Mais il est mort avec une représentation dont d’autres théories et d’autres expériences ont montré plus tard le caractère erroné.


Imaginons qu’enfermé dès sa naissance dans un palais aux fenêtres toujours closes un enfant reçoive pour toute éducation les sciences, les mathématiques et la géométrie. A son adolescence il pourra voir le monde… Le jour venu la fenêtre du grand salon est ouverte… A la question, « quelle est la forme du ciel ? » il répond sans hésiter « rectangulaire ! »

Le ciel a la forme de la fenêtre. Le questionnaire est comme une fenêtre ouverte sur le monde, il lui donne sa propre forme et restreint l’observation dans les limites des questions posées et des possibilités de réponses offertes.

C’est ce que montre l’analyse du mécanisme de l’observation.

Il met en jeu

  • ce qui est observé : les phénomènes,
  • celui qui observe : l’observateur et ses outils
  • le résultat de l’observation : la représentation

Les phénomènes :

ce sont les objets du monde ou les personnes qui se manifestent dans l’observation, par la capacité que nous avons de les manipuler ou d’entrer en contact avec eux.

L’observateur :

Il se compose d’éléments physique et cognitif.
Le capteur, l’oreille ou œil qui nous permet d’entendre et de voir, est affecté par le signal des longueurs d’onde du spectre de l’audible ou du visible.
Le système cognitif, celui de la langue qui nous permet d’interpréter les sons articulés et celui des signes qui nous permet de reconnaître les impressions visuelles.
Dans le cas des enquêtes, le questionnaire est le capteur. Les connaissances, pratiques ou théoriques, acquises par l’expérience ou la formation, forment l’appareillage cognitif qui nous permet de comprendre et de donner un sens aux réponses.

La représentation :

Elle renvoie le signal filtré par l’appareillage cognitif dont elle reproduit les formes.
La représentation est d’autant plus riche que le capteur est sensible et que la variété du système cognitif est élevée. Elle porte ainsi autant la marque de ce qui permet de présenter (l’appareillage cognitif) que de ce qui est re-présenté (les phénomènes).
 
simulation flash
ENQUETES EN LIGNE
SphinxOnline Manager vous accompagne de la conception d'enquête à l'interprétation des données

>> Enquêtes en ligne
>> Solution EFM
Suristat Le portail des enquêtes et de l'analyse de données· © 2007
Tous droits réservés. Pix-m.com
Mentions légales | Contact | Webmestre