SURISTATLe portail des enquêtes en ligne et de l'analyse de donnéesSuristat
 Suri qui ? MéthodologieMédiaRessources
Site en français
English website
 
 Espaces dédiés
Bloqué(e) dans le cadre d'une de vos études ou de vos recherches ? Besoin de vous rafraîchir la mémoire ou de vous perfectionner ?
L'information ou l'outil dont vous avez besoin est sans doute sur Suristat !
 
IdentifiantMot de passe 
Accueil > Méthodologie > Analyser > Analyse quantitative - La statistique descriptive > Le « changement d'unité statistique » : regrouper ou éclater des observationsS'inscrire

Le « changement d'unité statistique » : regrouper ou éclater des observations

Eclater les observations
 
Parfois, sur un seul individu ou un seul foyer, on va réaliser plusieurs mesures identiques. On va demander par exemple à un consommateur d’évaluer une série de produits sur les mêmes critères. Dans un foyer, on va enregistrer des informations identiques (âge, sexe, classe, etc.) sur plusieurs enfants. Comme on le voit ci-après, on aura un questionnaire avec tout d’abord une première série de questions concernant le foyer, puis plusieurs parties (trois dans notre exemple), où l’on pose les mêmes questions, pour chacun des enfants.
 
L’enquête citée en exemple consiste à interroger un millier de foyers. Si l’on veut obtenir certains résultats comme le nombre moyen d’enfants par foyer, la distribution des différentes catégories socio-professionnelles ou encore la répartition géographique des familles interrogées, l’unité statistique sera bien le foyer.
 
Mais si ensuite, on souhaite calculer l’âge moyen des enfants interrogés ou la répartition des enfants par classes ou par sexes, on ne raisonne plus au niveau du foyer mais bien à celui de l’enfant. L’unité statistique est l’enfant. Il va falloir modifier la structure de la base de réponses et opérer un « changement d’unité statistique », selon le principe décrit dans la figure ci-après.
 
Regroupement d’observations
 
Inversement, on va parfois devoir regrouper plusieurs observations concernant le même individu. Une des applications les plus fréquentes est l’analyse 360° dans le domaine des ressources humaines. Le principe est simple : un collaborateur est évalué sur une série de compétences professionnelles par son supérieur et par ses collègues. Par ailleurs, il doit lui-même s’auto-évaluer. Quand ce type d’études est déployé dans une entreprise, il en résulte une série d’observations portant sur un groupe de collaborateurs, jugés à plusieurs reprises sur les mêmes critères. La figure ci-dessous montre un exemple de la base de réponses initiale. Les critères choisis pour l’évaluation des collaborateurs sont volontairement réduits et simplistes.
 
A partir de cette base, et pour certaines analyses, on va souhaiter regrouper les évaluations d’un même individu pour ne travailler par exemple, que sur la moyenne qu’il a obtenue sur chaque compétence, calculée sur la totalité des questionnaires le concernant. On va donc passer de la table des évaluations à la table des collaborateurs. Pour ce faire, on va effectuer un changement d'unité statistique.
 
Dans le cas d’un regroupement, il faudra décider des opérations à réaliser sur les variables de l’enquête : calcul de la moyenne, de la somme, du maximum etc. ou même création d’une question fermée multiple pour enregistrer toutes les modalités citées. Dans notre exemple de l’évaluation 360°, on va simplement calculer la moyenne obtenue sur chaque compétence. Le tableau ci-dessous représente la nouvelle base de réponses obtenues après le changement d’unité statistique.
 
simulation flash
Les Solutions Sphinx
Découvrez les logiciels Sphinx pour les enquêtes et l'analyse de données.

>> Logiciels d'enquêtes
>> Exemples d'enquêtes
Suristat Le portail des enquêtes et de l'analyse de données· © 2007
Tous droits réservés. Pix-m.com
Mentions légales | Contact | Webmestre