SURISTATLe portail des enquêtes en ligne et de l'analyse de donnéesSuristat
 Suri qui ? MéthodologieMédiaRessources
Site en français
English website
 
 Espaces dédiés
Bloqué(e) dans le cadre d'une de vos études ou de vos recherches ? Besoin de vous rafraîchir la mémoire ou de vous perfectionner ?
L'information ou l'outil dont vous avez besoin est sans doute sur Suristat !
 
IdentifiantMot de passe 
Accueil > Méthodologie > Collecter > L'échantillonnage > Le comptable et le statisticienS'inscrire

Le comptable et le statisticien

Jusqu’en 2004, le recensement exhaustif de la population intervenait tous les 7 ans. Le travail statistique, commençait, à proprement parler avec l’estimation des évolutions de population entre 2 recensements. Depuis 2004 le recensement exhaustif est remplacé par des sondages annuels. L’estimation statistique s’impose devant la lourdeur du décompte.

Si vous cherchez à décrire les caractéristiques des membres de votre classe vous vous livrez à un travail comptable. Si vous cherchez à savoir comment y sont représentées les catégories socio professionnelles, vous aurez besoin de la science statistique.

La science statistique est apparue avec le calcul des probabilités et la volonté de prévoir. Ainsi Pascal introduit  le concept de probabilité en résolvant les énigmes que lui proposait le chevalier Méré, grand joueur, à la recherche de martingales.
Avec l’accumulation des très grandes quantités d’information de nouveaux problèmes apparaissent. Le calcul matriciel et l’analyse multidimensionnelle permettent d’y répondre en mettant en évidences les structures caractéristiques de ces ensembles.

Comme le recensement le dépouillement des enquêtes est d’abord un travail comptable mais attention, la science statistique est nécessaire pour généraliser, expliquer, prévoir et synthétiser.

Etablir le décompte des réponses à une enquête permet par exemple d’établir que, sur les 200 personnes interrogées, 120 sont très satisfaites et 60 très mécontentes et que parmi les mécontents il y a 25 hommes et 35 femmes. Ces chiffres décrivent avec exactitude les réponses obtenues et peuvent être établi sans connaissance statistique particulière tant qu’on se limite a la description de l’échantillon.

Passer à une connaissance plus générale et écrire par exemple que 60% des clients sont très satisfaits, ou que les femmes sont plus mécontentes que les hommes, ne peut se faire sans précautions. En ignorant les notions statistiques d’intervalle de confiance et de test, on risque de commettre de grossières erreurs.
De même, pour arriver à caractériser différents types de clients et agir par rapport à cela il faut maîtriser les techniques de construction de typologie.

 
simulation flash
ENQUETES WEB
Sphinx Online vous accompagne de la conception d'enquête à l'interprétation des données.

>> Enquêtes Web
>> Reporting
Suristat Le portail des enquêtes et de l'analyse de données· © 2007
Tous droits réservés. Pix-m.com
Mentions légales | Contact | Webmestre