SURISTATLe portail des enquêtes en ligne et de l'analyse de donnéesSuristat
 Suri qui ? MéthodologieMédiaRessources
Site en français
English website
 
 Espaces dédiés
Bloqué(e) dans le cadre d'une de vos études ou de vos recherches ? Besoin de vous rafraîchir la mémoire ou de vous perfectionner ?
L'information ou l'outil dont vous avez besoin est sans doute sur Suristat !
 
IdentifiantMot de passe 
Accueil > Méthodologie > Concevoir > La définition des objectifs > Synthèse - Définition des objectifsS'inscrire

Synthèse - Définition des objectifs

De ce qu’on veut faire à ce qu’on veut savoir

Le premier travail consiste à circonscrire le champ d’investigation et à préciser les informations à produire. Cela dépend beaucoup du contexte de l’étude. S’il s’agit d’un travail de recherche scientifique on partira des théories existantes et des recherches déjà publiées. S’il s’agît d’éclairer une décision on examinera les actions envisagées (lancer un nouveau produit, réorganiser un service) pour définir les informations dont on a besoin. Dans le cas d’une enquête de satisfaction il faut se fixer tout d’abord sur les caractéristiques du produit ou du service et sur l’usage qu’on fera des résultats.

Une enquête réussie est ainsi toujours précédée d’un important travail de réflexion et de recherche préalable sur les informations déjà disponibles (expériences des gens de terrai, autres études, fichiers internes…), sur celles qui manquent et sur les raisons de lancer l’étude.


Choisir un style d’enquête en fonction des impératifs et des moyens

Selon le contexte, les circonstances il y a bien des manières de conduire une étude :

    * se contenter d’un travail de réflexion raisonnée à partir des informations disponibles,
    * partir du terrain et faire confiance à ses impressions et à son flair
    * entreprendre une démarche d’observation et de collecte méthodique d’information

Par exemple, les grandes enseignes de la distribution décident des villes où s’implanter à partir d’un calcul faisant intervenir la population, le niveau de vie et la force de la concurrence. Les créateurs de mode décident des tendances de leurs prochaines collections à partir des seules impressions qu’ils retirent de la fréquentation  des milieux branchés et du suivi des média. Les marketeurs de l’industrie agro alimentaire sondent systématiquement des milliers de consommateurs…On retrouve ces différences dans les domaines de la recherche scientifique, les économistes élaborent des modèle théoriques, les ethnologues s’immergent dans leur terrain d’étude, les psychologues construisent des échelles de mesure….

Ces différents choix requièrent des compétences particulières et mettent en œuvre des moyens plus ou moins coûteux. Il convient donc de bien choisir en fonction des ambitions et des ressources.


Quanti ou quali ?

La profession des études est souvent présentée en opposant les tenants des méthodes quantitatives et des méthodes qualitatives. Cette opposition est caricaturale mais renvoie néanmoins à des manières de faire bien différenciables. Les questionnaires à choix multiples administré en très grand  nombre et la statistique sont très utiles pour vérifier des impressions ou des hypothèses et argumenter une décision avec des éléments chiffrés. Les interviews non directives ou le entretiens de groupes permettent au contraire de découvrir des comportements qu’on n’aurait pas imaginé ou de mieux comprendre les perceptions ou les réactions des populations étudiées.

L’idéal bien sûr est de combiner ces approches dans un cercle vertueux au service de la connaissance.

 
simulation flash
ENQUETES EN LIGNE
SphinxOnline Manager vous accompagne de la conception d'enquête à l'interprétation des données

>> Enquêtes en ligne
>> Solution EFM
Suristat Le portail des enquêtes et de l'analyse de données· © 2007
Tous droits réservés. Pix-m.com
Mentions légales | Contact | Webmestre